Projets GLN

 
PROJETS RETENUS
 

 
2010
 
Effet des acides gras polyinsaturés n-3 dans un modèle murin d’inflammation aigue du tissu adipeux
Michèle Guerre-Millo
INSERM U872 Eq7, Centre de Recherche des Cordeliers - Paris
 
Caractérisation cellulaire de l’empreinte laissée au niveau hypothalamique par un régime maternel hyper-lipidique
Claire-Marie Vacher-Maltonti
UMR 8195 CNRS Université Paris Sud XI Faculté des Sciences
 
Rôle de SR-BI dans la détection intestinale des lipides alimentaires in vivo
Véronique CARRIERE
Centre de Recherche des Cordeliers - Paris UMRS 872 INSERM/UPMC/UPD
 
Impact d’une supplémentation en AGPI n-3 sur le métabolisme énergétique cérébral et les fonctions cognitives au cours du vieillissement chez un primate non-humain
Fabien PIFFERI
UMR CNRS/MNHN 7179
 
 
2009
 
Rôle de la barrière hémato-encéphalique (BHE) dans le transfert des acides gras polyinsaturés (AGPI) au cerveau et implication des protéines de transport et de liaison
Philippe GUESNET
INRA - Jouy-en-Josas
 
Alimentation riche en acides gras saturés, obésité et satiété olfactive
Marie-Christine LACROIX
UMR 1197 INRA – Université Paris 11
 
Ischémie focale au niveau cortical chez le rat âgé : quel rôle protecteur des acides gras polyinsaturés en n-3 ?
Christian TESSIER 
INSERM U866  Faculté des Sciences Gabriel - Dijon
 
 Mieux définir les effets protecteurs et le rôle respectif des AGPI n-3 dans les déterminants du risque vasculaire associé à l’obésité et au diabète de type 2
 Nathalie BERNOUD-HUBAC
UMR 870 INSERM/INSA-Lyon, Hospices Civils de Lyon
 
 
2008
 
Incidence de l’acide alphalinolénique sur la neurogenèse
Dr. Nicolas BLONDEAU, Dr Catherine Heurteaux
UMR 6097, CNRS – UNSA
 
Acides gras polyinsaturés et différenciation des cellules souches neurales. Analyse du transcriptome : ARN messagers et microARNs.
Christine HEBERDEN
NuRéLiCe - CRJ-INRA
 
Régulation du métabolisme des acides aminés par les acides gras alimentaires
Dominique HERMIER
UMR914 INRA - AgroparisTech
 
 La souris transgénique fat-1 convertit les acides gras w6 en w3 : un modèle de résistance au cancer mammaire ?"
Jérôme BELLENGER
UMR866 INSERM  Dijon